Apprenez à connaître le coût réel de votre crédit …
Pour mieux le réduire !

comment-gagner-de-l-argent-cochon_837x558Pour commencer, vous devez savoir qu’un crédit se divise en 3 grandes parties :

 

  1. Le capital
  2. le taux d’intérêt
  3. les frais annexes

 

 

1. Le capital

Dans le cadre de votre crédit, c’est la somme totale que l’organisme prêteur vous accorde et que vous devez (bien entendu) rembourser. Lorsque vous prétendez à un crédit immobilier, cette somme doit être investie dans un projet d’habitation pour ensuite être remboursé sur une durée plus ou moins longue sous forme de mensualités. C’est ce qu’on appelle un prêt « affecté ». Quand vous commencez le remboursement du capital et qu’il ne vous en reste qu’une partie à restituer, on parlera de capital restant dû. C’’est-à-dire littéralement ce qu’il vous reste à rembourser à un instant « t ». Pour résumer, on peut dire que le capital est le montant dont vous avez besoin pour mener à bien votre projet. Mais attention ! Vous n’allez pas devoir à la banque « que » la somme demandée pour réaliser votre acquisition…

2. Le taux d’intérêt

Il s’applique à votre emprunt est tout simplement la rémunération de votre banque pour son service rendu. Il est défini suivant trois principaux critères :
– le type de crédit accordé
– la durée de remboursement de l’emprunt
– et le risque pris par la banque en vous octroyant un prêt.

Ce taux varie plus ou moins en fonction : de la conjoncture économique, de la politique monétaire de la Banque Centrale Européenne par exemple. Il dépend également de votre profil et de votre capacité à négocier avec vote conseiller.

3. Les frais annexes

Pour finir, ils sont eux composés de plusieurs sous-couches parmi lesquelles on retrouve : les assurances, les frais de dossier, les pénalités de remboursement anticipé potentielles et les garanties prises par l’établissement prêteur.
Cette dernière partie concernant les frais annexes est très importante car c’est grâce à elle que vous pouvez faire baisser le coût global de votre crédit !

La part de l’assurance dans votre crédit.

Quand elles vous accordent un prêt immobilier, les banques vous proposent systématiquement la souscription à une assurance décès-invalidité. Son coût n’a cessé d’augmenter depuis des années, pour maintenant atteindre des sommets et alourdir considérablement le coût de votre emprunt. Suivant les modes de calculs du prix les banques annoncent un pourcentage sur la somme totale empruntée ou sur le capital de départ avec un remboursement au prorata de la somme restant à rembourser. Dur de s’y retrouver dans cet océan de chiffre ! Mais sachez que par exemple pour un emprunt de 300 000 €, si la banque vous annonce un coût d’assurance de 0.50%, cela représente tout de même 1500 €, une belle somme !

Faire jouer la concurrence pour baisser les prix.

Pour réussir à diminuer ce montant, une solution : la délégation d’assurance. Depuis l’entrée en vigueur de la loi Lagarde en 2010 vous êtes tout à fait libre de choisir un autre prestataire que votre banque pour assurer votre emprunt. À une seule condition : votre contrat chez un autre assureur devra comporter les mêmes garanties que le contrat offert par la banque prêteuse, mais ce n’est généralement pas un problème.

Ce que la loi Hamon a changé.

Le 26 juillet 2014, la loi Hamon est venue chambouler le monde de l’assurance de prêt, offrant désormais la possibilité pour les emprunteurs de changer d’assurance de prêt dès qu’il le souhaite. Plus besoin d’attendre le délai minimum de 1 an jusque-là en vigueur. Aujourd’hui grâce à cette loi plus aucun obstacle n’est là pour vous empêcher de faire jouer la concurrence, et ainsi diminuer le coût de votre assurance.

Comment faire pour savoir si vous pouvez économiser ?

Pour connaître toutes les modalités d’un changement de contrat d’assurance et connaître le montant qu’une telle opération peut vous faire économiser il vous suffit de réaliser une simulation en ligne, rapide, gratuite et sans engagement.

VN:F [1.9.22_1171]
Noter l'article
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note : La mise en ligne de vos commentaires interviendra après lecture des modérateurs du site.