Chute historique du taux de détention des emprunts en 2013.

Le magazine Challenges a mis en avant un constat net : 2 millions de français auraient renoncé à emprunter de l’argent aux banques pour acheter. Un chiffre record, du jamais vu depuis 25 ans.

Des chiffres de la Fédération Bancaire Française sans appel.Le taux de détention des crédits des ménages chute en France en 2013

Le nombre de français ayant emprunté au cours de l’année 2013 – de manière générale – continue de chuter. L’Observatoire des Crédits aux Ménages indique en effet une baisse soutenue depuis 2009. Les chiffres donnés pour l’année écoulée sont sans appel : le taux de détention des emprunts en 2013 a été de 47,6%, contre 48,6% en 2012 soit un recul de 1%. Un taux historiquement bas, d’autant plus historique que cette valeur n’a jamais été atteinte en 25 ans de mesures prises depuis la création de l’Observatoire des Crédits aux Ménages en 1989.

Les crédits immobiliers moins impactés que les crédits à la consommation.

Dans le détail, le taux de détention de crédit immobilier est passé de 31,4% à 31% l’année passée. La tendance globale à la baisse a pris le pas sur un environnement économique défavorable qui néanmoins aurait pu profiter des taux d’emprunt historiquement bas sur le secteur.

Côté crédits à la consommation, on atteint un taux de détention historiquement bas depuis 1989. On relevait en effet à la fin de l’année 2013 un taux de détention de ce type de crédits par les ménages français de 26,6%, contre 27,6% en 2012. C’est encore une fois l’environnement économique morose qui n’encourage pas les particuliers à s’endetter davantage. La mise en place de la loi Lagarde en 2011, qui prévient le surendettement des particuliers et donc représente un garde-fou contre la souscription à des crédits multiples, a continué à faire son effet.

En 2014, le maintien de la chute des taux pourrait booster les taux de détention.

Le premier semestre 2014 s’annonce plutôt propice à un retour de flamme entre les crédits et les particuliers français. Les taux restent bas, très intéressants, et la communication des médias et des spécialistes, comme le courtier en ligne Crédit Immobilier Direct, favorisent une bonne intention des français quant à la mise en place d’un emprunt. L’Observatoire des Crédits aux Ménages annonce en effet que 4,5% des ménages réaliseront un crédit immobilier au cours du premier semestre 2014, contre 4,1% début 2013. L’institut évoque la même tendance du côté des crédits à la consommation : 3,9% de souscription dans les six premiers mois de cette année, contre 3,5% l’année précédente.

VN:F [1.9.22_1171]
Noter l'article
Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
Chute historique du taux de détention des emprunts en 2013., 4.0 out of 5 based on 1 rating
  1. Joanna.D,

    Salut,
    Je pense que c’est tout à fait normal, car le nombre de demandeurs d’emploi a bien augmenté l’année dernière. Cependant, cette tendance pourrait s’inverser cette année, compte tenu du fait que les taux immobiliers ont beaucoup baissé.

  2. Martha,

    Merci pour cette article fort interessant. Je me permet également de vous demander si vous avez des chiffres sur le luxembourg ou la Belgique. Je vous remercie d’avance.

  3. Laurent Fraisier,

    Bonjour,
    Les taux ont atteint un niveau record en ce mois d’avril si j’en crois un article que j’ai lu sur un site. Le taux de détention devrait être mieux à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note : La mise en ligne de vos commentaires interviendra après lecture des modérateurs du site.