Obtenir un crédit immobilier : l’apport personnel pas indispensable

apport-personnel-credit-immobilier-direct

Une banque vous accordera un prêt immobilier plus facilement si vous disposez d’un apport personnel. Mais il est possible d’emprunter sans en avoir ou peu !

Vous avez un projet d’achat pour devenir propriétaire ? Vous devrez alors définir le montant de votre apport personnel, celui qui sera complété par un prêt immobilier. Être dans la capacité d’investir est un avantage pour obtenir un emprunt.

Pour autant, ce n’est pas une condition !

De multiples façons d’accroître votre capacité d’investissement

Votre apport personnel correspond aux fonds que vous versez directement pour le financement de l’acquisition d’un bien immobilier. Son montant varie en fonction de vos possibilités : selon les profils, il peut représenter 50 % de la somme prêtée voire plus, mais peut aussi ne pas exister.

En fonction de la politique de chaque établissement, les banques peuvent estimer que les ressources financières suivantes, allant de votre épargne aux prêts immobiliers à faibles taux, peuvent constituer un apport personnel :

  • Prêt 1 % logement
  • PEL (Plan épargne logement)
  • CEL (Compte épargne logement)
  • Prêt à taux zéro, selon vos revenus et uniquement pour l’achat d’un bien neuf
  • Prêt CAF (Caisse d’allocations familiales), selon vos revenus
  • Prêt régional, selon vos revenus
  • Prêt d’entreprise
  • Prêt primo-accédant

 

Votre apport personnel peut peser dans la négociation.
Globalement, il s’agit d’un critère important pour le financement de votre projet d’achat immobilier. Ne serait-ce que parce qu’il permet de bénéficier d’un bon taux d’emprunt.

Lorsque votre investissement constitue plus de 20 % du montant de l’emprunt, l’accord de la banque est plus probable. Tout ou partie de votre apport sert généralement à prendre en charge les frais de notaire, d’agence immobilière, de garantie et de dossier.

L’obtention d’un prêt reste possible même si votre apport se situe entre 10 % et 15 % du montant emprunté. À ce niveau, vous montrez déjà à votre banque que vous êtes en capacité d’épargner et que vous le faites !

Par ailleurs, votre taux d’endettement aura tendance à moins jouer sur la décision de votre banque si vous disposez d’un apport. Enfin, l’accord d’un prêt est plus probable pour de la location que pour un achat si vous n’avez pas de capacité d’investissement.

Toutefois, il est tout à fait possible que vous ne puissiez pas engager un apport personnel. Dans ce cas, sachez que certaines banques acceptent de financer l’emprunt dans sa totalité.

L’absence ou la faiblesse de votre apport n’est pas rédhibitoire

Plus vous êtes jeune, moins la question de votre apport personnel est problématique : la plupart des banques comprennent que l’épargne puisse être moins importante chez les jeunes emprunteurs.

Surtout, veillez à ne pas négliger l’impact du montant de l’apport sur votre budget. Il doit être défini avec attention et en fonction de vos possibilités : ne pas investir est parfois une nécessité.

Dans tous les cas, avoir recours aux services d’un courtier est conseillé afin d’obtenir l’offre la plus adaptée pour votre ménage.

Un courtier en prêt immobilier :

  • Ne considérera pas l’absence de votre apport personnel comme un élément bloquant
  • Trouvera la banque proposant le montant d’emprunt le plus élevé au regard de votre apport
  • Vous fera gagner du temps en comparant pour vous les offres concurrentes

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Noter l'article
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  1. Michel,

    Merci
    A voir avec le CCSF

  2. Ping : Taux de crédit immobilier : retour sur 2015 et prévisions 2016Blog Crédit Immobilier Direct

  3. fabien,

    Article bien détaillé et précis! Merci pour le partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note : La mise en ligne de vos commentaires interviendra après lecture des modérateurs du site.