Un début d’année favorable à la renégociation de crédit immobilier

renégociation crédit immobilier illustration calculatrice maison personnagesConcurrence et compétitivité des banques, stabilité des demandes de crédits immobiliers… Le marché est propice à la renégociation.

Selon l’Observatoire Crédit Logement/CSA, les taux avaient déjà baissé de 0,05 % en moyenne entre décembre 2015 et janvier 2016, quelle que soit la durée d’emprunt.

Mais la renégociation a d’autant plus d’intérêt pour les prêts souscrits avant avril 2014, période à laquelle les taux étaient moins intéressants. Les primo-accédants ayant mis en place leur emprunt avant cette date ont toutes les chances d’être de mieux en mieux représentés dans la part des renégociations effectuées.

La baisse des taux, raison principale de renégocier

Les taux continuent de baisser, c’est un fait. Les raisons sont multiples :

  • la BCE (Banque centrale européenne) maintient son soutien au marché de l’immobilier, que ce soit dans le neuf, l’ancien ou l’investissement locatif,
  • les banques souhaitent maintenir leur production au même niveau qu’en 2015,
  • l’inflation ne repart pas.

Naturellement, les emprunteurs ont un véritable intérêt à renégocier leur prêt dans ces conditions.

Il faut également noter qu’elle permet de diminuer les mensualités ou de réduire la durée du prêt si les revenus de l’emprunteur augmentent.

Ne pas oublier ce qui fait de la renégociation une opération intéressante

Ainsi, tous les voyants sont au vert pour que les emprunteurs puissent renégocier leur crédit immobilier de façon avantageuse. Mais pour une renégociation réussie, il est toujours nécessaire de mesurer le rapport de forces entre :

  • le taux auquel emprunte actuellement l’emprunteur,
  • le montant qu’il lui reste à rembourser,
  • la durée de remboursement restante,
  • les conditions que l’opération permet d’obtenir.

Enfin, il faut garder en tête les causes d’un éventuel renversement de situation.
Bien que rien n’annonce de telles évolutions, si la BCE changeait de politique monétaire et, ou que les taux affichés par les banques remontaient globalement comme en juillet 2015, renégocier serait moins valable.

Rappelons que le marché de l’immobilier se porte bien dans son ensemble

Du côté des emprunteurs, la confiance des ménages s’est améliorée selon l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques). Les ménages sont en effet plus nombreux à considérer qu’il est actuellement opportun de faire des achats importants, notamment grâce à un pouvoir d’achat en hausse.

  1. Aline,

    Bonjour,
    Votre article est très intéressant. C’est vrai que la possibilité de procéder à une renégociation de crédits est une opportunité intéressante. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue les différents aléas qui peuvent arriver. Alors du moment où l’on ne dispose pas de ressources bien stables, je ne pense pas que cette alternative soit vraiment nécessaire.

  2. creditblog,

    Jamais les taux on etait si bas ….
    on trouve en ce moment du 1,70% sur 15 ans

  3. petitcredit,

    Les taux sont au plus bas que jamais, mais les conditions vont aussi être revues sûrement.

  4. eli,

    C’est intéressant. Merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note : La mise en ligne de vos commentaires interviendra après lecture des modérateurs du site.