Quoi de neuf pour les primo-accédants en 2015 ?

Happy Couple Dream New HomeEn 2015, la baisse des prix de l’immobilier se confirme pour l’ensemble du territoire. Selon challenge.fr, à Paris, 20% des ménages devraient pouvoir s’offrir un bien, quand ils sont 56% à Marseille, 54% à Nantes et 51% à Strasbourg. Qu’en est-il des primo-accédants ?

Qu’est-ce qu’un primo-accédant ?

Par définition, un primo-accédant est une personne qui est pour la première fois propriétaire de son logement (qui ne l’a pas été pour une résidence principale) qui a été locataire durant les deux précédents l’achat du logement. Par exemple pour les ménages qui veulent acheter la maison qu’ils louent, il faut qu’elle soit leur résidence principale depuis plus de 24 mois consécutifs. Les deux futurs acquéreurs du ménage doivent remplir cette condition (pour redevenir primo-accédant il suffit d’être locataire ou hébergé à titre gratuit et ce pendant deux ans sans interruption).

Toutefois, il est possible d’être propriétaire et primo-accédant. En effet, on peut donc détenir une résidence secondaire (occupée moins de 8 mois par an) ou des investissements locatifs (appartements, maisons, immeubles) et être considéré comme primo-accédant pour l’achat de sa résidence principale.

Un marché difficile malgré la baisse des taux

Le nombre de personne qui ont acheté leur premier logement ces dernières années a fondu depuis 2011. Les plus touchés restent les moins de 30 ans. Plusieurs facteurs expliquent cette disparité :

  • les prix de l’immobilier trop élevé dans les grandes villes
  • la crise économique qui diminue le pouvoir d’achat des ménages
  • les conditions réclamées par les banques pour l’obtention d’un prêt immobilier.

Selon le Crédit Foncier « en douze ans, le pouvoir d’achat immobilier des 20-25 ans a été divisé par deux en moyenne dans les principales métropoles de province, et est devenu quasiment nul à Paris (1% en 2010) »

La baisse de taux des crédits immobiliers a redonné un peu d’oxygène au marché. Ainsi les taux pour Janvier sont en moyenne: 1.95% sur 10 ans ; 2.40% sur 15 ans et 2.60% sur 20 ans (source Crédit Immobilier Direct)

Exemple prêt immobilier - Julien Salaneuve

Les solutions qui s’offrent au primo-accédants

Pour favoriser l’accès à la propriété, des mesures spécifiques ont été mises en place pour les primo-accédants afin de financer leur projet :

Le Prêt à taux zéro plus (PTZ +)

Il est réservé aux particuliers faisant l’acquisition de leur résidence principale en primo-accession (accession à une première propriété). Ce dispositif d’aide à l’accession est actuellement en vigueur jusqu’au 31 décembre 2017. Les conditions de ressources ont été mises en place à compter du 1er janvier 2012. Aucun frais de dossier, d’expertise, d’intérêts (normaux ou intercalaires) ne peuvent être perçus sur ce PTZ+.

Le Pass-foncier

C’est une aide destinée aux personnes qui ont emprunté pour devenir propriétaires de leur résidence principale. Il vise à étaler dans le temps leur effort financier dans le cadre de cet achat. Pour y avoir le droit, il faut être primo-accédant, acheter une résidence principale dans le neuf, avoir un revenu inférieur aux plafonds obligés pour l’octroi du PTZ et bénéficier d’une aide à l’accession sociale accordée par une collectivité locale.

Le prêt à l’accession sociale (PAS)

Le prêt d’accession sociale (PAS) a pour objectif de favoriser l’accession à la propriété des ménages aux revenus modestes. Il est accordé par une banque ou un établissement financier ayant passé une convention avec l’État pour financer la construction ou l’achat d’un logement, avec ou sans travaux d’amélioration. Il est remboursable avec intérêts et peut financer jusqu’à l’intégralité du coût de l’opération.

Eco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer des travaux améliorant la consommation énergétique du logement. Il est accordé sous certaines conditions relatives notamment à la situation du logement et à la nature des travaux envisagés. Ce prêt est accordé jusqu’au 31 décembre 2015.

Bon à savoir : De nombreuses villes mettent en place des systèmes de prêts locaux à demander aux collectivités afin de faciliter l’accès à la propriété des habitants les moins aisés financièrement. Ces sortes de PTZ locaux se cumulent au PTZ national et aux autres prêts.

  1. Jerome,

    Hello,
    Voilà des informations très intéressantes. Merci pour ces articles.
    Au revoir

  2. Marc,

    Très bon article qui me permet de découvrir l’existence du pass foncier pour les primo accédants, très interressant !

  3. primo accession,

    Merci pour ce point très complet. Une bonne idée d’investissement. Paul.M

  4. Dano,

    AYant fais une acquision d un logement en partie financé par un pret primo accedant en juin dernier
    Suite a un changement de vie , je dois demenager
    Puis je louer mon appart et dans quelles conditions?

    • admin,

      Bonjour, Tout dépend s’il s’agit d’un prêt à taux zéro de l’Etat et s’il s’agit d’un déménagement suite à une mutation. Normalement s’il s’agit d’un prêt de votre banque vous pouvez conserver votre prêt primo accédant. Nous vous conseillons de vous renseigner auprès de l’ADIL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note : La mise en ligne de vos commentaires interviendra après lecture des modérateurs du site.