Taux de crédit immobilier : retour sur 2015 et prévisions pour 2016

taux-de-credit-immobilier-credit-immobilier-direct2015 restera une année historique pour le marché du crédit immobilier avec des taux bas, d’une grande stabilité. Clés de compréhension et visions pour 2016.

Des taux globalement stables et une part importante
de renégociations de prêts

Si l’on exclut la remontée des taux de cet été, ceux-ci se sont avérés très stables en 2015. La hausse estivale fut relativement anecdotique puisque les taux se sont stabilisés dès le mois de septembre.

Le nombre conséquent de demandes de renégociations de prêts a d’ailleurs, en partie, contribué à la forte activité de cet été. En quelques sortes victimes de leur succès, les organismes prêteurs ont été contraints de réguler cet afflux en revoyant leurs taux à la hausse.

Mais dès la rentrée, le volume de dossiers de prêts dans les banques a progressivement retrouvé un niveau normal avec un retour à des taux bas.

 

Un mois de juin et une fin d’année particulièrement bénéfiques pour les emprunteurs

En cette fin d’année, les taux ont donc été modifiés par peu de banques malgré quelques hausses constatées cet été. L’ensemble des spécialistes sont d’accord sur le fait que les indices vont certainement garder leur niveau actuel, très bas, jusqu’à la fin de l’année. Certains prévoient même que cette tendance se poursuivra en 2016 ! Nous y reviendrons.

C’est en juin que les taux d’emprunt immobilier ont été les plus bas avant de remonter. À partir de septembre et pour le reste de l’année, les taux sont retombés au niveau historiquement bas qu’affichait cette période. Ce retour a notamment été marqué par :

  • la diminution des taux sur les emprunts d’État,
  • leur forte baisse en octobre et novembre 2015 dans toutes les régions.

 

C’est grâce au maintien de la politique de facilitation de l’accession à la propriété menée par les banques, ayant pourtant atteints leurs objectifs de production, que les taux restent stables et bas. Cette attractivité s’accompagne de conditions d’octroi moins strictes.

Les primo-accédants sont devenus la principale cible des banques avec :

  • des durées d’emprunt allongées, plus adaptées à leurs capacités,
  • un prêt à taux zéro élargi, qui devrait valoriser leur pouvoir d’achat.

 

Infographie 2015 année avantageuse emprunteurs taux crédit immobilier retour prévisions 2016

Notons également que les prix de l’immobilier, qui restent intéressants, ainsi que la multiplication des aides sont aussi des éléments expliquant le nombre important de dossiers de prêts en 2015.

 

Une année 2016 qui, a priori, ne devrait pas trop
contraster avec 2015

Selon certaines analyses, la forte concurrence des banques pourrait amener ces dernières à baisser davantage leurs indices dans les semaines à venir. Ceci dans le but de conquérir de nouveaux emprunteurs pour 2016.

D’autres spécialistes affirment que les renégociations de prêts, ayant rencontré un grand succès cette année, devraient être moindres en 2016. Deux arguments :

  • cette opération a déjà été effectuée pour la plupart des crédits immobiliers qui le pouvaient,
  • les crédits récents (depuis début 2014) ont été accordés avec des taux suffisamment bons pour ne pas renégocier.

 

Toutefois, n’oublions pas qu’il n’est pour l’instant pas possible de prévoir précisément les évolutions pour 2016 : les tendances du marché et du crédit immobilier ne seront bien identifiées qu’en cours d’année, après plusieurs mois d’activité.

Les ajustements des indices sont décidés à la fois par la politique des banques mais aussi par la politique monétaire de la BCE (Banque centrale européenne).

VN:F [1.9.22_1171]
Noter l'article
Rating: 4.3/5 (3 votes cast)
Taux de crédit immobilier : retour sur 2015 et prévisions pour 2016, 4.3 out of 5 based on 3 ratings
  1. Et oui, c’est maintenant que se prépare 2016. Merci pour votre article récapitulatif sur les taux de crédit immobilier.

  2. BHP Crédit,

    Je serais plus contrasté sur cette analyse. Je ne suis pas sûr que l’allongement des durées de remboursement soit une bonne chose car, au final, les gens vivent à crédit. C’est reculer pour mieux sauter. Bientôt, il existera une offre de crédit à vie…

    Quant au rachat de crédits ou regroupement de prêts, je pense que, même si cette solution risque de s’essouffler, il reste encore de belles perspectives dans la mesure où de plus en plus de consommateurs sont surendettés.

  3. Je suis étonné de voir que les banques elle, ne baisse pas trop leur pourcentage quand on les démarche en direct .
    Par contre si elles sont mise en concurrence sur un comparateur c’est presque 1 pour cent de moins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note : La mise en ligne de vos commentaires interviendra après lecture des modérateurs du site.