La pauvreté en conférence nationale

On pourrait continuer sur notre lancée, et évoquer la poursuite de la chute des taux de crédit immobilier pour le huitième mois consécutif… Mais avant de sensibiliser tous les français sur le sujet de l’accession à la propriété, encore faudrait-il que chacun puisse se le permettre, que la pauvreté recule en France.
Ce qui n’est pas le cas !

Les 10 et 11 Décembre prochains se tiendra à Paris la conférence nationale contre la pauvreté. Le gouvernement, avec en tête Marie-Arlette Carlotti, la Ministre chargée de la Lutte contre l’exclusion, dresse un constat alarmant sur l’état de la pauvreté en France, avec l’ambition forte d’apporter des solutions. Une feuille de route a d’ailleurs été rendue publique sur le site du gouvernement, consultable ici.

Alarmant : les chiffres de la pauvreté en augmentation

Aujourd’hui – selon les déclarations de la Ministre pour le JDD – on recense 3,6 millions de mal logés ou de sans-abri, auxquels il faut ajouter les 5 à 6 millions d’exclus du système bancaire. Être exclu du système bancaire, c’est ne pas pouvoir gérer le quotidien avec en paysage permanent la myriade de tracas liés à l’absence de carte bancaire, de chéquier, ou tout simplement de compte en banque. Et la Ministre de poursuivre : « En 2010, 14,1 % des Français vivaient sous le seuil de pauvreté, avec moins de 964 € mensuels pour une personne seule. En un an, 400.000 personnes de plus sont tombées dans la pauvreté. Parmi elles, deux tiers d’enfants. »

Tous ces chiffres noircissent un peu plus le paysage social français, mais ils mettent également en exergue le spectre du surendettement qui rôde derrière chaque famille souffrant de la pauvreté au quotidien.
Ajoutons à cela que la précarité, qui trouve sa source dans le manque de travail nous est assenée chaque mois avec les résultat de taux de chômages sans cesse à la hausse (9% de la population de France métropolitaine en Novembre dernier) contribue à illustrer le climat de précarité qui règne en France. De nombreuses dispositions ont été prises par le gouvernement comme la création d’emploi d’avenir, pour inverser la tendance et favoriser l’insertion dans la vie professionnelle de jeunes peu ou pas qualifiés.

Un plan pluriannuel pour faire reculer la pauvreté

« Améliorer l’accès aux comptes et aux autres services bancaires pour les populations fragiles ou en voie de fragilisation, réduire le surendettement, développer le microcrédit« , voilà les principaux objectifs de ce plan pluriannuel.

Ces objectifs passeront par de nombreuses prises de décisions. Un rapport a d’ailleurs été publié par le gouvernement au début du mois, le site Agefi.fr publie quelques-unes de ces conclusions :

  • Pour ce qui concerne l’accès aux comptes et aux autres services bancaires, il faut se donner les moyens de repérer les populations fragiles ou en voie de fragilisation du fait d’incidents répétés qui engendrent des frais très nombreux et coûteux, de crédits mal attribués ou mal utilisés.
  • Pour réduire le surendettement, il faut intervenir de manière précoce à la fois sur les crédits obtenus et utilisés mais aussi sur les dettes sociales. Cela conduit à reconnaitre le lien qui existe entre ces situations de surendettement et l’aggravation des situations de pauvreté.
  • Pour développer le microcrédit, personnel ou professionnel, il faut d’abord que celui-ci ne soit pas considéré comme la panacée mais qu’il soit rendu plus facilement accessible et, surtout, être mieux utilisé en fonction des besoins réels des personnes.

C’est donc avec impatience que l’on suivra le déroulé de cette conférence. La lutte contre le surendettement – et contre la pauvreté en général – semble être plus que jamais au cœur des discussions en cette fin d’année. Quant au fichier positif, que la presse qualifie bien volontiers de « serpent de mer », il est dit qu’il reste au centre des réflexions, sans plus de détails depuis le mois de septembre lorsque, rappelons-le, Benoît Hamon avait indiqué « ne pas y être favorable ».

VN:F [1.9.22_1171]
Noter l'article
Rating: 3.5/5 (2 votes cast)
La pauvreté en conférence nationale, 3.5 out of 5 based on 2 ratings
  1. Agora,

    Article très intéressant… Si seulement les pouvoirs publics militaient encore plus pour l’égalité générale face à la précarité ! 9% de chômage ce mois ci … De quoi appuyer cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note : La mise en ligne de vos commentaires interviendra après lecture des modérateurs du site.