Mon-Pret-Hypothecaire.fr : Un site référent pour les propriétaires souhaitant optimiser leurs crédits et financer leurs projets

Vous êtes propriétaire ? Saviez-vous que votre bien immobilier pouvait servir de garantie pour obtenir un prêt et financer vos projets importants ?
Couplé à la consolidation de vos crédits (regroupés en 1 seul nouveau prêt, dont le remboursement est garanti par votre maison), ce prêt « à la française » (dont les modalités d’application n’ont rien à voir avec le prêt hypothécaire « à l’américaine ») est un formidable outil de financement !

logo_mon_pret_hypothecaire1

Or, ce type de prêt, pourtant millénaire, est encore mal connu ou mal compris, en France. Pour cette raison, le nouveau site Mon-Pret-Hypothecaire.fr se propose d’en expliquer l’histoire et les avantages. Un site de référence qui vous permettra aussi de faire votre demande de prêt en ligne. A la charge du courtier de vous faire ensuite la proposition la mieux adaptée à votre situation.

  1. Pourriez-vous préciser ce que vous entendez par « prêt à la française » et « prêt à l’américaine ». Concernant la partie Oncle Sam il y a le « mortgage » (prêt hypothécaire classique) et le « Equity loan » qui permet le refinancement d’un actif -immobilier le plus souvent – dont l’emprunteur est propriétaire.
    Est-ce à ce dernier que vous faites référence ?

  2. A mon avis, « prêt à la française » signifie que la seule valeur de votre bien immobilier ne peut pas définir le montant de votre prêt. Par exemple, si vous possédez un bien de 400.000 €, et qu’il ne reste plus aucun prêt sur ce bien, vous ne pourrez pas emprunter 300.000 € si vous avez des revenus trop faibles car les indicateurs de viabilité du dossier (endettement, reste à vivre…) seront mauvais. je ne suis pas spécialiste des prêts « à l’américaine », mais apparemment, les revenus ne sont pas pris en compte, ou peu, et beaucoup d’organismes de crédits ont prêté dès que la « marge hypothécaire », c’est à dire la différence entre la valeur estimée du bien et le prêt demandé, était bonne.

  3. Dans les grandes lignes, c’est effectivement ça la différence.
    – En France, les banques analysent avant tout votre solvabilité (ressources versus charges, capacité à rembourser), et alors seulement vous font une offre de prêt assortie d’une garantie. Et en matière de prêt avec garantie hypothécaire, le montant financé est de toute façon toujours inférieur à la valeur du bien hypothéqué (on parle de ratio hypothécaire : montant financé / valeur du bien en garantie, qui est aujourd’hui souvent plafonné à 70 ou 80%).
    – Aux Etats-Unis, et c’est UNE des explications de la crise des subprimes, la garantie offerte par l’emprunteur (la maison) était, presque seule, prise en compte par les banques pour octroyer leurs prêts (on parle de ‘prêts aucun-doc’). Qu’en est-il aujourd’hui ?

  4. Emilie Aucoin,

    Ce type de financement me semble très intéressant. Je dois cependant avouer que je n’en avais jamais entendu parler et j’aimerais en savoir plus sur le sujet.

  5. Mollie Rowe,

    Il faut aussi noter qu’il s’agit d’une solution intéressante pour les dossiers difficiles et les seniors. Qui permet à tout un chacun de pouvoir emprunter.

  6. Salut, On en veut davantage traité de cette manière. En tout cas, je repasserai certainement plus tard Je n’hésiterai pas à écrire une note vous concernant sur mon site dans la rubrique actu. Evidemment, si vous souhaitez voir mon site, n’hésitez pas.Je vous souhaite que tout ce passe au mieux sur votre page !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Note : La mise en ligne de vos commentaires interviendra après lecture des modérateurs du site.